Relations Autochtones

Concertation

Nous sommes résolus à construire avec les Premières Nations et les peuples inuits et métis (peuples autochtones) des relations durables et tangibles basées sur la communication, la transparence, le respect et la réconciliation. Nous travaillerons en concertation avec les peuples autochtones à l’élaboration d’une Stratégie intégrée pour les déchets radioactifs (SIDR) et nous veillerons à ce que tous les participants aient l’occasion de fournir leurs commentaires et leurs conseils. La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) reconnaît que les peuples autochtones proviennent de différents horizons et qu’ils ont des cultures et des coutumes d’une grande diversité, et elle adhère au principe autochtone selon lequel nous devons réfléchir à l’impact de nos actions actuelles sur les sept prochaines générations.

Un travail d’équipe

L’expression « peuples autochtones » englobe les Premières Nations et les peuples inuits et métis. Ce sont les premiers habitants du territoire considéré aujourd’hui comme le Canada. Comme le recensement de 2016 de Statistique Canada l’indique, plus de 1,6 million de personnes au Canada s’identifient comme des Autochtones, ce qui correspond à 4,9 pour cent de la population du pays.

Nous travaillerons en concertation avec les peuples autochtones pour communiquer de l’information à propos de la Stratégie intégrée pour les déchets radioactifs, et à son élaboration. En tant qu’organisation, nous avons renseigné la population générale en publiant régulièrement de l’information sur notre site Web et sur nos chaînes de réseaux sociaux, et nous emploierons une approche stratégique pour faire en sorte le point de vue des Autochtones, soit les Premières nations et les peuples inuits et métis, soit pris en compte dans l’élaboration de la Stratégie intégrée pour les déchets radioactifs.

Comment puis-je apporter une contribution?

Au cours de cette mobilisation, nous proposerons plusieurs forums et événements différents. Veuillez vous inscrire pour recevoir des notifications vous alertant des nouvelles opportunités de contribution et participez aux activités de concertation que vous trouverez ci-dessous et ailleurs sur le site.

Sommet sur les déchets radioactifs canadiens

Nous vous invitons à vous joindre à nous en mars 2021 pour un événement virtuel. Vous aurez plusieurs occasions d’entendre parler des déchets radioactifs par des experts qui donneront des exposés et participeront à des panels de discussion. Nous tiendrons aussi des sous-groupes de discussion et des fils de commentaires où vous pourrez interagir avec d'autres et en apprendre davantage sur certains sujets.

Cet événement est ouvert à tous; il comprendra des séances destinées aux jeunes, aux peuples autochtones, aux intervenants de l’industrie, aux organisations de la société civile, aux universitaires, aux spécialistes du domaine des déchets, et aux Canadiens intéressés. Nous voulons obtenir différents points de vue sur un éventail de sujets qui doivent être pris en considération dans l’élaboration de la Stratégie intégrée de gestion des déchets radioactifs canadiens. La participation est gratuite.

Pendant que nous finalisons les derniers détails de l’événement, veuillez vous inscrire pour recevoir une notification sur la « Date à retenir » et des renseignements sur le programme, lesquels nous partagerons en ligne au début de février.

Comment la SGDN utilisera-t-elle l’information?

Votre contribution à cette Stratégie intégrée pour les déchets radioactifs nous aidera à comprendre ce qui est important pour vous et peut-être pour votre Nation et éclairera les recommandations que nous fournirons à Ressources naturelles Canada concernant l’élaboration d’une stratégie intégrée pour les déchets radioactifs canadiens.

Nous travaillerons en concertation avec les peuples autochtones à l’élaboration d’une Stratégie intégrée pour les déchets radioactifs et nous veillerons à ce que tous les participants aient l’occasion de fournir leurs commentaires et leurs conseils.

Le Conseil des aînés et des jeunes conseille la SGDN sur des éléments qui pourraient favoriser l’établissement et le maintien de bonnes relations avec les collectivités autochtones.

Dans le contexte de la réconciliation, la SGDN reconnaît les injustices qui se sont produites dans le passé au Canada et la nécessité de construire un avenir meilleur en relevant les défis qui se posent aujourd’hui.